Germinal Peiro, Député de la Dordogne
Germinal Peiro, Député de la Dordogne

Cantons: Belvès, Le Bugue, Carlux, Domme, Hautefort, Montignac, Salignac-Eyvigues, Sainte-Alvère, Saint-Cyprien, Saint-Pierre-de-Chignac, Sarlat, Terrasson, Thenon, Vergt, Villefranche-du-Périgord.



Hôpital de Sarlat Intervention de Germinal PEIRO


Hôpital de Sarlat Intervention de Germinal PEIRO
Lors de la séance de l’Assemblée Nationale du mardi 11 mai 2010, Germinal PEIRO est intervenu concernant le projet de construction d’un nouvel hôpital à Sarlat. Le 5 mai dernier, les médias de la Dordogne se faisaient l’écho des légitimes préoccupations exprimées par un syndicat concernant le possible abandon du projet de construction du nouvel hôpital de Sarlat. Après être intervenu par écrit en février dernier auprès de Madame la Ministre de la Santé et des Sports, le député du Sarladais a donc sollicité officiellement la Ministre dans le cadre d’une question orale. Rappelant que le centre hospitalier Jean Leclaire employait plus de 530 personnes, qu’il était fort d’une unité de court séjour, d’une unité de moyen séjour, d’une unité hospitalière pour personnes âgées dépendantes, d’un plateau technique comprenant un bloc opératoire, un service d’urgence, un Smur et des services d’imageries médicales, de rééducation fonctionnelle et de consultations externes, germinal PEIRO a tenu à démontrer l’importance de cet établissement en matière d’offres de soins pour le bassin de vie du Sarladais ainsi que pour son poids économique et social. Fort des ces arguments et après avoir indiqué que cet hôpital ouvert en 1975 devait être modernisé, le parlementaire a demandé au gouvernement de préciser l’état d’avancement de ce projet essentiel pour le Sarladais. Madame Roselyne Bachelot étant absente, c’est Jean-Maire Bockel, secrétaire d’état à la justice, qui lui a répondu. Confortant Germinal Peiro sur l’importance du centre hospitalier Jean-Leclaire, le secrétaire d’état a rappelé que cet établissement avait rencontré des difficultés financières importantes aujourd’hui stabilisées. Concernant la construction d’un nouvel hôpital, il a précisé qu’un projet de modernisation du centre hospitalier avait été présenté par la direction de l’établissement en 2007, au titre de l’appel à projet de modernisation, n’avait pas encore pu être finalisé en raison d’un certain nombre d’études demeurant à réaliser. Se voulant néanmoins rassurant, Jean-Marie Bockel a conclu en indiquant que le projet suivait son cours et qu’il pourrait être inclus dans une prochaine tranche du plan hôpital 2012. Si le principe de la nécessité d’une modernisation de l’hôpital de Sarlat est compris de tous, l’hypothèse de la construction d’un nouvel établissement n’a encore été formellement retenue. Reprenant la parole, Germinal Peiro a mis en avant l’isolement hospitalier du sarladais et sa particularité compte tenu de son fort potentiel touristique, avant de demander à l’Etat de retenir le projet de construction d’un nouvel hôpital, soutenu par le personnel médical, la population, mais aussi par l’ensemble des élus de ce territoire réunis dans un large consensus autour de cette question. De nouvelles démarches sont déjà entreprises par le député du Sarladais auprès de l’Agence régionale de santé d’Aquitaine.

Germinal Peiro